Le MULTiMODE II - Version 0.2

fait suite à son prédécesseur la version 0.1, il bénéficie de petite améliorations qui apportes un confort d'utilisation très aprècié, et possède toujours ces quatre modes de modulation
FM - AM - USB - LSB
Ca façade restera inchangée jusqu'a la fin de sa production .

La Version 0.2 se différencie principalement par l'adjonction d'un double clarifier qui est séparément actif en émission et en réception, ce qui permet de clarifier deux stations simultanément en SSB.
Le décalage en émission et en réception et de maximum -4,5kz et +4,5kz, on peut le désactiver en émission grâce au premier switch, celui-ci sur la premiére version était destiné au filtre NB qui est maintenant regroupé avec le ANL sur le second switch.
Avec son connecteur RCA il est toujours possible d'utiliser un fréquencemétre.
La puissance d'émission est de 4,5 watts en AM et FM et de +ou- 12 watts en SSB.

On conserve toujours la même platine que dans le JUMBO I et le CONCORDE I, la traditionnelle CYBERNET PTBM059COX caractérisée par la séparation en deux parties du circuit et de son VCO de couleur vert , à ces deux platines sont reliées plusieurs petits circuits imprimés et une grosse résistance variable.
Quant à la platine du Roger beep qui est vissée sur le boitier, elle est du type tickfilm, (sérigraphie sur céramique). Vous pourrez constatez que l'on a rajouté sur le dessus de la carte principale un petit circuit nommé PTZZ057AOX ca fonction est de gérer le double décalage en fréquence.

Les connexions présentes sur la face arrière du Tx son, un connecteur RCA pour le branchement du fréquencemètre ainsi que l’habituel connecteur multibroche pour l'appel sélectif, deux Jack 3,5mm pour le Public-Adress et un haut-parleur extérieur.


La Conclusion:
Ce modèle à eu un trés grand succés auprés des amateurs de la marque HAM international, il est encore très présent sur le marché de l'occasion et tirera sa révérence avec l'arrivée du Multimode III qui lui bénéficiera des derniéres inovations de l'époque.
Cet exemplaire a subi une nouvelle peinture sur les capots supérieurs et inférieurs ainsi qu'un réalignement de fréquence.
La facade à été bien préservée par le temps car le fait que d'être un poste mobile, ils ont généralement bourlingués de véhicule en véhicule, il faut constater que la facade en aluminium était assez vite cabossée ou griffée ! La fabrication de cet appareil doit dater de 1981, (le serial est 33000526).
Il fonctionne toujours correctement !